Être riche

https://richto.be

Samedi 1 Septembre 2018

Défiscalisation dans l’immobilier

Il y a un peu plus de 10 ans je me suis laissé charmé par un beau parleur qui vendait de la défiscalisation. La suite peut sembler surréaliste mais ça m’est arrivé et je me suis fait avoir. La personne que j’étais à l’époque me semble maintenant incroyablement naïve et stupide…

J’ai donc acheté sur plan une maison à l’autre bout du pays pour la louer et en tirer un bénéfice fiscal. Il était très facile de s’engager, ils se sont occupé de tout à ma place (démarches administratives, procurations, …).

Ensuite sont arrivés les frais supplémentaires non prévus initialement, les locataires qui ne payent leurs loyers, les factures d’électricités prélevées deux fois lorsque le logement était vacant (mesure hors-gel parait-il), les agences immobilières qui changent de nom pour brouiller les pistes (et tenter d’effacer leur mauvaise réputation), les gestionnaires qui se foutent à la fois des locataires et des propriétaires. Et la maison qui n’a jamais été terminée (pas de double vitrage, …). Et la galère pour revendre la maison, très sale, en mauvais état, invendable (j’ai emprunté 136 000 €, je l’ai revendue 50 000 € alors qu’il me restait un capital de 80 000 € à rembourser).

Bilan : au lieu de gagner au minimum 80 000 € (la promesse en laquelle j’avais cru), j’en ai perdu 86 000 (sans compter les intêrets) ! En plus des 10 ans de stress et des impacts néfastes sur la santé, de démarches administratives, les cheveux blancs, l’impression et la honte d’être nul…

En plus mes locataires devaient penser que j’étais un gros connard (j’aurais pensé la même chose à leur place).

Mon conseil : claquez la porte au nez des marchands de rêves, fuyez les gens qui s’intéressent à vos biens ou à votre fortune.


Contactez moi : <<  >> << Twitter >>

À propos - Confidentialité et conditions d’utilisation